Publié le 01/01/2020.

Première semaine de l’année, première bonne habitude à instaurer : R E S P I R E R.

La respiration permet d'apporter l'oxygène indispensable à la combustion des calories ingérées afin de produire de l'énergie.🔥

Mais, c'est une règle générale, nous respirons mal

En réalité, nous n’avons jamais « appris » à respirer. C’est un acte naturel, automatique, qui ne demande aucun effort et…aucune conscience.

La respiration superficielle qui est généralement la nôtre ne nous permet pas de nous oxygéner suffisamment. C'est le cas dans les environnements confinés : la nuit, si les fenêtres de la chambre restent fermées, dans les voitures ou les transports en commun, dans les bureaux ou maisons mal aérées... L'apport en oxygène pour nos cellules n'est pas optimal. 💨

Les conséquences d'une mauvaise oxygénation sont multiples

👉 Les centrales énergétiques responsables de la production d'énergie dans nos cellules, les mitochondries, font moins d'énergie. C'est une des causes fréquentes de fatigue.

👉 Les calories non brûlées auront tendance à se stocker en favorisant le surpoids.

👉 La mauvaise combustion des calories est à l’origine de fuites d’électrons, les fameux radicaux libres, responsables du vieillissement et des maladies dont la fréquence augmente avec l’âge (maladies cardio-vasculaires, cancers, Alzheimer…).

Respirer profondément est donc d’une importance capitale

Le bénéfice instantané sera un apport d’énergie au cerveau, le plus grand consommateur d’énergie de notre corps. 🧠

La respiration consciente permettra également de se recentrer sur ses sensations : les stress, les tensions, les perturbations émotionnelles… pourront être mieux gérés grâce au recul imposé par la pause « respiration ».

Bien respirer est donc un outil majeur, à la portée de tous, pour gérer son stress

Mais pas seulement. Bien respirer avant de passer à table est une bonne façon d’aborder le repas dans les meilleures conditions : détente, appréciation, choix conscients et meilleure digestion.🥗

 Alors en pratique, comment faire ?

  • Bien aérer ses espaces de vie, chaque jour, toutes portes et fenêtres ouvertes au moins 10 minutes afin de renouveler l’air ambiant 🏡
  • Dormir fenêtres ouvertes ou entrouvertes. Une bonne couette et hop c’est parti pour une nuit sans manque d’oxygène.🛏
  • Pratiquer plusieurs fois dans la journée des longues respirations complètes et conscientes.🧘‍♀️

 Ma technique préférée est...

... la cohérence cardio-respiratoire : 6 respirations par minute, 5 secondes d’inspiration, 5 secondes d’expiration et ce, pendant 5 minutes, 3 fois par jour.

Elle permet un rééquilibrage du système nerveux autonome.

L’inspiration stimule le système nerveux sympathique (accélération cardiaque), l’expiration stimule le système nerveux parasympathique (ralentissement cardiaque).

Les effets seront les suivants :

  • Nerveux : réduction du stress, calme, concentration et sommeil améliorés
  • Cardio-vasculaire : réduction de la tension artérielle, réduction du taux de cholestérol et de la glycémie
  • Immunitaire : hausse du taux d’anticorps
  • Hormonal : diminution du taux de cortisol et augmentation du taux de DHEA

Les effets durent 4 à 6 heures mais pour obtenir un effet à long terme, une pratique régulière quotidienne est nécessaire.

 3 fois par jour :

  • 🕕 le matin au réveil, lorsque le cortisol est au plus haut
  • 🕛 à midi, avant de manger, pour favoriser une bonne digestion
  • 🕡 en rentrant à la maison après le boulot, pour se recentrer et entamer sa deuxième journée.

 La régularité est essentielle à la réussite

 En cette première semaine de l’année, 3 fois par jour, je m’engage à R E S P I R E R. Et vous ? 

 
Crédit photo : Photo by Fabian Møller on Unsplash
Inspiré par : Parcours Okinawa Dr Curtay / Formation en cohérence cardio-respiratoire Dr Gelin
Retour au blog
Photo de l'article Week 1 : R E S P I R E