Publié le 15/06/2020.

Connaissez-vous la différence entre intoxication et intoxination ? C’est précisément ce qui pourrait différencier une cure détox d’un drainage. Voyons cela un peu plus en détail.

Toxines versus toxiques

L’intoxination se définit par l’accumulation de toxines dans les tissus. L’intoxication, quant à elle, se caractérise par la pénétration de substances toxiques dans l’organisme.

Les toxines  sont les déchets du métabolisme que nos milliards de cellules éliminent dans le milieu extracellulaire. Elles devront être acheminés vers les voies de sorties via les émonctoires : l’intestin, le foie, les reins, les poumons, la peau. Lorsque la quantité de toxines à traiter est supérieure aux capacités d’élimination, elles sont stockées dans les tissus ; ce sont les déchets résiduels qui, à terme, provoquent l’intoxiNation. Celle-ci sera favorisée par les excès alimentaires, la sédentarité, les stress de tous ordres et certaines pathologies.

Les toxiques sont des substances étrangères au fonctionnement normal du corps. On les appelle des xénobiotiques c’est-à-dire des molécules étrangères à la vie. Un toxique est donc une molécule chimique qui, même à faible dose, perturbe le fonctionnement normal des organismes vivants. Des dizaines de milliers de molécules chimiques sont déjà en circulation dans notre environnement. Aux Etats-Unis, environ 2000 nouveaux produits chimiques par an sont introduits dans les produits de consommation. Beaucoup de ces produits n’ont pas été testés quant à leurs effets sur la santé (sans parler de l’effet cocktail). Le fait d’être quotidiennement en contact avec ces produits provoque l’intoxiCation. Pour en savoir un peu plus sur le sujet, je vous renvoie à l’article sur la détox publié en semaine 16.

Le drainage

Le drainage permet de faciliter l’évacuation des toxines en stimulant le travail de filtration et d’élimination par les différents émonctoires. C’est un moyen efficace pour « nettoyer » l’organisme. Il s’effectuera par cures de 3 semaines, à renouveler selon les besoins et les signaux envoyés par les émonctoires. Pour ce faire, ma préférence va pour l’instant vers les remèdes issus des bourgeons des plantes : la gemmothérapie. L’aromathérapie, la phytothérapie, l’homéopathie sont également des disciplines qui offrent quantités de solutions de drainage.

L’émonctoire intestinal 

  • Les signes de dysfonctionnement : transit lent, selles desséchées, gaz, ballonnements…
  • Les mesures nutritionnelles : augmenter les apports en fibres (fruits et légumes, figues, pruneaux, graines de lin, psyllium,…) et augmenter sa consommation d’eau
  • Le draineur en gemmothérapie pour les constipations par manque de tonus : le sureau noir

L’émonctoire hépatique

  • Les signes de dysfonctionnement : digestion difficile (lenteur, lourdeur, nausées après aliments gras), bouche pâteuse avec amertume, langue chargée, céphalées digestives, selles décolorées…
  • Les mesures nutritionnelles : supprimer le café, les graisses cuites, le chocolat et favoriser l’artichaut, les épinards, le radis noir, le jus de citron le matin à jeun…
  • Les draineurs en gemmothérapie : le genévrier et le romarin

L’émonctoire rénal

  • Les signes de dysfonctionnement : yeux enfoncés ou gonflés, urine peu abondante, urine claire et peu odorante
  • Les mesures nutritionnelles : diminuer le sel et les aliments acidifiants, le vin blanc et favoriser le navet, le radis, le melon, le poireau, l’oignon, l’asperge, l’avocat…
  • Les draineurs en gemmothérapie : le genévrier, le romarin et le bouleau

L’émonctoire pulmonaire

  • Les signes de dysfonctionnement : nez bouché, rhinorrhée, besoin de se racler la gorge, de tousser et d’expectorer, dyspnée d’effort…
  • Les mesures nutritionnelles : favoriser le chou-fleur, le radis, le céleri-rave, l’ail, l’oignon, le navet, la pomme, le melon, les figues… Supprimer le tabac.
  • Les draineurs en gemmothérapie : le noisetier, la viorne, la ronce

L’émonctoire cutané

  • Les signes de dysfonctionnement : absence de sudation, sébum insuffisant ou trop important…
  • Les mesures nutritionnelles : supprimer les produits laitiers, le sucre et les graisses cuites…
  • Les draineurs en gemmothérapie : le cèdre (peau sèche), l’orme (peau grasse)

Prenez soin de vous et ...bon nettoyage de printemps !

Photo by Joshua J. Cotten on Unsplash
Photo by Taisiia Shestopal on Unsplash
Photo by Tim Nieland on Unsplash
Retour au blog
Photo de l'article Week 25 : D R A I N A G E Photo de l'article Week 25 : D R A I N A G E Photo de l'article Week 25 : D R A I N A G E